Le Jour J – D Day – 6 juin 1944  en Normandie

J-1 3h30 : A Portsmouth, Eisenhower donne le feu vert à son état major.

Jour J 0h16 : Le clocher de Sainte Honorine la Chardonnerette sert de point de repère aux pilotes des 6 planeurs « Horsa » qui vont se poser les premiers à quelques centaines de mètres des ponts de Bénouville et Ranville. Grâce à l’effet de surprise les ponts sont pris après un violent mais bref combat. Les pertes en homme sont légères.
Le message « Ham and Jam » (Jambon et confiture) qui signifie la réussite de l’opération est reçu quelques instants plus tard à Londres avec un grand soupir de soulagement :
Les ponts de Bénouville et Ranville sont aux mains de Howard et de ses commandos.

0h30 : Les premiers parachutistes anglais du 13e bataillon de la 6ème Brigade sont largués sur Ranville. Ils doivent libérer le village choisi pour être le centre de la tête de pont qui rendra impossible toute contre-attaque allemande lors du débarquement des troupes et du matériel sur les plages.
Les parachutistes chassent ou font prisonnier les troupes nazies qui stationnent à Ranville.

Ces soldats britanniques investissent La Maison de Séraphin qui était occupée par des soldats allemands, afin d’en faire un hôpital de campagne où les premiers blessés seront soignés.

Sur cette photo, la maquette de la maison réalisée par un soldat britannique et qui est aujourd’hui présentée au Musée Mémorial Pégasus

 

Le château de Rohan-Chabot sera le QG de la 5ème brigade et le château du Hom le QG de la 6ème division. Dans la nuit : Arrivée d’environ 70 planeurs qui apportent des renforts en armes, en jeeps et en hommes. Ils finissent d’occuper Ranville et de chasser les nazis qui, surpris par la soudaineté de l’attaque, se rendent sans trop de problèmes.

Ranville est la première commune de France libérée

05h30 : Les 6939 navires de l’armada alliée abordent les côtes normandes. Le débarquement va commencer.
Ils arrivent …
13h30 : Les hommes du Major Howard sont relevés par le commando 4 de la 1ère brigade spéciale de Lord Lovat. En tête, un piper (joueur de cornemuse) franchit le pont au son de « Blue bonnets over the border ».
C’est ainsi que Bill Millin entrera dans la légende du Jour J. Une statut lui est aujourd’hui dédiée à Colleville Montgomery.
La bataille de Normandie ne fait que commencer, elle durera 7 semaines.

Ranville a été le premier village de France libéré le 6 juin 1944 par le 13e bataillon parachutiste britannique,  commandé par le  Lieutenant-Colonel Peter Luard.
Le clocher médiéval de l’église a été le théâtre d’un fait tragique : un tireur allemand embusqué au sommet a abattu trois parachutistes britanniques, avant d’être lui-même tué. Il repose aujourd’hui auprès de ses victimes dans le cimetière civil à quelques mètres du clocher.

 

 

 

A Ranville, l’aumônier du 13th/18th Royal Hussars, Victor Leach, rend un dernier hommage à un tankiste tué à Hermanville-sur-Mer lors d’un engagement contre la 21. Panzer-Division

Photo du site web :  http://www.dday-overlord.com/mediatheque/photos/calvados/2/ranville

Share This